Spine SRS

Innehållsförteckning

Tableau Plan Analysis

Activation et désactivation de SRS Prescription (controlled Inhomogeneity)



Le logiciel prend en charge deux modes de prescription de dose. Ils diffèrent quant à l’homogénéité de la dose du PTV prévue.

  1. Mode Prescription de SRS désactivé
    • Couverture définie, p. ex. dose (99 % vol.) = 16 Gy
    • (En option) Contrainte de dose maximale, p. ex. dose (1 % vol.) ≤ 20 Gy

    Le premier mode (SRS Prescription (controlled Inhomogeneity) désactivé) est utilisé si vous souhaitez une certaine couverture du PTV (p. ex. dose (99 % vol.) = 16 Gy) mais que la prescription ne contienne pas une dose maximale bien définie qui figurera dans le futur plan de traitement. Il peut y avoir une contrainte de dose maximale à ne pas dépasser. Pour autant, l’optimiseur peut très bien choisir une dose maximale inférieure à la contrainte donnée. Ce mode permet de générer des distributions de dose du PTV plutôt homogènes utilisées en radiothérapie fractionnée. C’est le seul mode que la version 1.0 du logiciel prend en charge.

  2. Mode Prescription de SRS activé
    • Couverture définie, p. ex. dose (99 % vol.) = 16 Gy
    • (Obligatoire) Contrainte de dose souhaitée, p. ex. dose (1 % vol.) = 20 Gy

    Le deuxième mode (SRS Prescription (controlled inhomogeneity) activé) est utilisé si deux contraintes doivent être respectées en même temps, une certaine couverture du PTV et une dose maximale bien définie qui doivent figurer dans le plan de traitement. Dans ce cas de figure, la dose maximale n’est pas considérée comme une limite maximale mais comme une dose souhaitée (remarque : cela n’a rien à voir avoir la dose souhaitée dans iPlan RT Dose). Ce mode doit donc être appliqué pour générer des distributions de dose du PTV plutôt hétérogènes utilisées en radiochirurgie stéréotaxique (SRS, le nom du mode).

    Plutôt que de spécifier la dose de couverture D1 et la dose maximale D2, il est possible de spécifier l’hétérogénéité sous forme de pourcentage de la courbe isodose (% IDL). Pour cela, saisissez une dose de couverture D1 (p. ex. 25 Gy) et la valeur du %IDL P < 100 % (p. ex. 83,3 %). Cela définit automatiquement la dose maximale D2 sur D1 / P (p. ex. 30 Gy).

    Le champ de modification pour cela n’est disponible qu’en mode Advanced Editing (voir ci-après).

Curseurs



Les curseurs VMAT se trouvent dans le tableau Plan Analysis du côté gauche des dispositions Overview et Gallery View.

Curseur Normal Tissue Sparing

Il permet de contrôler à quel point les tissus sains entourant le PTV sont épargnés. Cela inclut les OAR, mais s’étend également dans toutes les autres zones extérieures au PTV.

À l’intérieur, l’optimisation crée un « objet annulaire » qui enveloppe le PTV (sans l’inclure). Il présente une épaisseur de 35 mm et est entièrement masqué pour l’utilisateur. La plage va de Low à High. À toutes les positions sélectionnables, l’optimiseur essaie de réduire la dose sur les tissus sains, mais cette réduction de dose est différente pour chaque position. Plus les tissus sains sont épargnés, meilleures (plus faibles) sont les valeurs de CI et GI. Tous les curseurs sont discrétisés pour permettre une meilleure reproductibilité des résultats de l’optimisation.

Curseur Modulation

Le curseur Modulation permet de contrôler la quantité de modulation d’un plan de traitement. La modulation est déterminée par les éléments suivants :

  • Le nombre d’unités moniteur

  • L’importance de l’écart entre les unités moniteur des points de contrôle de tous les arcs
  • Le déplacement des lames entre les points de contrôle

  • L’importance du déplacement des lames sur un segment

  • La taille des segments (des champs plus petits correspondent à une modulation plus importante)

L’optimisation essaie de réduire la quantité de la modulation quelle que soit la position du curseur utilisée, mais le curseur en définit l’importance. La plage de modulation va de Low à High.

Paramètres de contrainte Off, Smart et Strict

Les paramètres de contrainte Off, Smart et Strict permettent de contrôler l’importance de chaque contrainte relative au DVH.

ParamètreDescription

Off

Si vous mettez le curseur sur Off, la contrainte ne sera pas prise en compte pendant l’optimisation. Par conséquent, si toutes les contraintes d’un OAR donné sont sur Off, l’OAR sera de fait ignoré.

Smart

  • Si vous mettez le curseur sur Smart, l’OAR sera pris en compte normalement.

  • L’optimiseur voit la contrainte et pénalise toute violation. Mais comme d’autres objectifs de l’optimisation vont souvent à l’encontre du respect de la contrainte, il se peut que le plan de traitement final soit tout de même en violation d’une ou plusieurs contraintes. Pour donner une importance supérieure à l’OAR (et donc à ses contraintes), utilisez le curseur Weighting pour le Most Important OAR, qui est présélectionné dans le protocole clinique, ou le curseur Guardian pour tous les OAR à l’exception de Most Important OAR (voir ci-après).

Strict

  • Si vous mettez le curseur sur Strict, la contrainte a une très grande importance.

  • En cas de violation de la contrainte pendant l’optimisation, l’optimiseur passe l’objectif derrière la contrainte à une valeur de dose inférieure. Par exemple, si une contrainte est sur Strict pour 12 Gy et fait l’objet d’une violation, l’optimiseur abaissera son objectif à une valeur moindre (p. ex. 10 Gy) tout en laissant la contrainte réelle à 12 Gy. Cela accroît la pénalisation de la violation de cette contrainte et augmente donc efficacement son importance. Ainsi, l’optimiseur essaie vraiment de respecter la contrainte. Mais il reste des cas dans lesquels d’autres parties de la fonction objective prennent l’ascendant.

Guardian

Ce curseur permet de définir l’importance de l’OAR par rapport à tous les autres OAR et cibles.

Ce curseur n’existe pas pour le Most Important OAR car sa fonctionnalité est contenue dans le curseur Weighting (voir ci-dessous), qui fonctionne comme pour Most Important OAR (entre autres).

Weighting

Ce curseur permet de contrôler le compromis entre le PTV et l’OAR en ajustant les points suivants :

  • L’importance des cibles (PTV et boost) par rapport à tous les OAR. La position du curseur à l’extrême gauche (Target) signifie plus de pondération sur les cibles (PTV et boost).
  • La position du curseur Guardian pour le Most Important OAR. La position du curseur à l’extrême droite (OAR) signifie plus de pondération sur le Most Important OAR.
  • Mode Prescription de SRS désactivé uniquement :
    • L’importance de respecter la Maximum Dose Constraint des cibles (le curseur à gauche donnera plus de pondération sur la Maximum Dose Constraint)
    • L’importance d’avoir une dose homogène sur les cibles (le curseur à gauche donnera plus de pondération sur une dose homogène)
  • La réduction du volume de couverture du PTV en cas de violation de la contrainte du Most Important OAR. La position du curseur à l’extrême droite signifie un volume de couverture du PTV plus souple, autrement dit un écart plus important par rapport au volume de couverture souhaité s’il faut respecter une contrainte stricte du Most Important OAR. Consultez la section suivante relative au « halo » pour savoir dans quelles mesures le mécanisme de réduction du volume de couverture du PTV permet de trouver le meilleur compromis entre couvrir le PTV et épargner les OAR.
La position du curseur à l’extrême gauche (Target) est spécifique :

  • Elle désactive la possibilité d’une contrainte stricte pour le Most Important OAR.

  • Elle désactive totalement la réduction du volume de couverture du PTV. Ainsi, le volume de couverture souhaité est nécessairement respecté.

Indicateurs de couleurs

PTV

  • Couverture :
    • Volume à la dose de couverture au-dessus du volume souhaité : vert
    • Volume à la dose de couverture au-dessous du volume souhaité mais au-dessus du volume toléré : jaune
    • Volume à la dose de couverture au-dessous du volume souhaité et au-dessous du volume toléré : rouge
  • Maximum Dose Constraint en mode Prescription de SRS désactivé :
    • Dose au-dessous de la dose de contrainte de dose maximale : vert
    • Dose au-dessus de la dose de contrainte de dose maximale, écart de dose relative au-dessous de l’écart de dose toléré de la contrainte de dose maximale : jaune
    • Dose au-dessus de la dose de contrainte de dose maximale, écart de dose relative au-dessus de l’écart de dose toléré de la contrainte de dose maximale : rouge
  • Desired Dose Constraint en mode Prescription de SRS activé :
    • Écart de dose relative au-dessous de l’écart de dose toléré de la contrainte de dose souhaitée : vert
    • Écart de dose relative au-dessus de l’écart de dose toléré de la contrainte de dose souhaitée : rouge

OAR

  • Contrainte :
    • Dose au-dessous de la dose de contrainte : vert
    • Dose au-dessus de la dose de contrainte, écart de dose relative au-dessous de l’écart de dose toléré : jaune
    • Dose au-dessus de la dose de contrainte, écart de dose relative au-dessus de l’écart de dose toléré : rouge

Activation et désactivation de Advanced Editing



Par défaut, Advanced Editing est désactivé. Dans ce mode, vous pouvez sélectionner un protocole et une configuration de l’arc puis changer toutes les positions des curseurs. Cela suffit généralement pour créer des plans de traitement de grande qualité pour la plupart des patients.

Si vous voulez contrôler davantage le résultat de l’optimisation, vous pouvez activer Advanced Editing. Dans ce mode, il est possible de changer en plus les paramètres suivants :

  • Configuration de l’arc (angle de la table, angles de départ et d’arrivée du bras de l’accélérateur) dans la Beam’s Eye View.
  • Couverture du PTV : volume souhaité, volume toléré, dose.
  • Contrainte de dose maximale/souhaitée du PTV : volume et dose.
  • Mode Prescription de SRS activé uniquement : valeur %IDL (voir précédemment).
  • Objectifs pour les OAR définis par l’utilisateur. Le logiciel fait la différence entre contraintes et objectifs. Les contraintes sont des valeurs cliniques utilisées pour déterminer si un OAR reçoit une dose excessive ou non (cela change la couleur de l’indicateur de violation). Elles sont indiquées dans le modèle de Protocol. Par opposition, les objectifs n’ont aucune pertinence clinique directe, ils ne servent qu’à orienter l’optimiseur dans la bonne direction. Par défaut, chaque contrainte saisie dans le Protocol crée automatiquement un objectif (aux mêmes dose et volume). En mode Advanced Editing, l’utilisateur peut changer la valeur de dose de l’objectif utilisée pendant l’optimisation. C’est toujours la contrainte d’origine qui détermine la couleur de l’indicateur de violation de la contrainte (puisqu’elle a une pertinence clinique). Toutefois, l’optimiseur ne voit que l’objectif et agit en conséquence (plus ou moins strictement qu’avec la contrainte d’origine, selon la valeur de dose modifiée).

  • Normalisation par rapport à la contrainte ou à l’objectif. Il est possible de cliquer sur la valeur de dose réelle dans le tableau Plan Analysis pour mettre à l’échelle un plan de traitement de sorte que la contrainte correspondante soit respectée (pour les PTV et les OAR).
  • Mise à l’échelle directe des unités moniteur. Cliquez sur le nombre d’unités moniteur dans le tableau Plan Analysis pour pouvoir saisir un facteur d’échelle (en pourcentage) qui peut être appliqué au plan de traitement.
N° art. 60919-40FR

Utgivningsdatum: 2019-03-14