Spine SRS

Innehållsförteckning

Optimisation de la VMAT

Plan initial de la VMAT

La première étape de l’optimisation consiste à générer une série initiale d’arcs VMAT qui constitue le point de départ de l’élément principal de l’optimisation. Cette série initiale est produite par les éléments suivants :

  • Une optimisation basée sur la fluence semblable à l’IMRT

  • Un séquenceur de lames spécifique qui essaie de capturer les contributions de fluence les plus importantes de chaque direction de l’arc

Les arcs obtenus répondent à la prescription du PTV et respectent les contraintes de la machine, telles que les limites de vitesse des lames. Ainsi, ces arcs sont déjà administrables par un accélérateur linéaire. Pour autant, ils ne peuvent pas encore produire un plan de traitement de grande qualité en termes de dosimétrie. Ils ne constituent qu’un point de départ pour l’optimiseur principal. Cette partie de l’optimisation est donc relativement courte par rapport à la deuxième étape.

Plan de la VMAT optimisé

La deuxième étape de l’optimisation comprend un optimiseur basé sur l’ouverture directe (DAO) qui modifie les positions des lames et les pondérations des points de contrôle afin de satisfaire autant que possible aux exigences de dosimétrie de la planification du traitement. Basé sur l’ouverture directe signifie que pendant l’optimisation seuls les plans de traitement administrables sont évalués et comparés les uns aux autres. De cette façon, aucun séquencement des lames ultérieur n’est nécessaire. De plus, l’optimisation applique une approche force brute pour trouver la meilleure solution, elle est donc indépendante de toute forme spécifique de la fonction objective. Cela offre une flexibilité accrue dans la formulation des objectifs de l’optimisation (p. ex. intégration aisée des limitations de mouvement des lames ou exigences en matière d’unités moniteur). Ainsi, selon vos exigences spécifiques, vous pouvez définir divers objectifs d’optimisation via les curseurs présents dans l’interface utilisateur graphique (IUG).

Cette partie de l’optimisation utilise déjà l’algorithme de calcul de dose normal (Pencil Beam ou Monte Carlo, selon la sélection). Donc cette deuxième étape nécessite la plus grande partie du temps consacré à l’optimisation. Cela étant, plus aucun calcul de dose ne sera nécessaire par la suite. Ce que vous voyez pendant et à la fin de l’optimisation est déjà le plan de traitement final contenant le calcul de dose final.

N° art. 60919-40FR

Utgivningsdatum: 2019-03-14